Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

/

Comment être pompier volontaire en France ?

Comment être pompier volontaire en France ?

Les personnes prêtes à venir en aide aux autres sont indispensables à la société. Parmi elles, on retrouve les pompiers volontaires qui jouent un rôle essentiel au sein de notre communauté. Ils pratiquent un métier de vocation qui demande beaucoup de dévouement et de passion pour être au service du public. Voici comment être pompier volontaire (SPV), les conditions requises pour vous engager, les missions qui vous attendent et les indemnités que vous pouvez percevoir.

Les conditions pour être pompier volontaire

Pour s’engager en tant que SPV, certaines conditions sont requises. Tout d’abord, il faut être âgé de 16 ans au minimum. Une autorisation parentale est donc nécessaire pour les mineurs. Il ne faut d’ailleurs pas avoir atteint l’âge de la retraite. Les jeunes de moins de 18 ans peuvent rejoindre les jeunes sapeurs-pompiers (JSP) afin de se préparer au mieux à cette mission.

Une condition physique et médicale adaptée

Le futur pompier volontaire doit également être en bonne santé et posséder une aptitude physique compatible avec l’exercice des fonctions de sapeur-pompier. Un examen médical réalisé par un médecin de sapeurs-pompiers sera nécessaire pour valider cette condition.

L’engagement en tant que pompier volontaire

Une fois ces conditions remplies, le candidat devra se rendre auprès de son centre de secours local et remplir un dossier de candidature. Cela lui permettra de mieux connaître les missions qui l’attendent et d’évaluer sa motivation pour s’engager en tant que pompier volontaire.

La formation initiale

Après avoir été recruté, le futur pompier volontaire devra suivre une formation initiale d’environ 250 heures réparties sur plusieurs mois. Cette formation a pour objectif de lui donner les compétences nécessaires pour assurer ses missions en toute sécurité. Elle est composée de plusieurs modules, tels que la lutte contre l’incendie, le secours aux personnes ou encore la prévention des risques.

L’engagement opérationnel

Une fois formé, le pompier volontaire s’engage à être disponible pour assurer ses missions selon les besoins du centre de secours auquel il est affecté. Il doit ainsi répondre à diverses sollicitations. C’est notamment le cas des interventions, formations, exercices et diverses activités liées à la vie du centre de secours. Le temps de disponibilité moyen d’un pompier volontaire est de 60 heures par mois, mais il peut varier en fonction des centres de secours et des besoins locaux.

Cette séquence répond à ceux qui se demandent comment être pompier volontaire et quelles sont les responsabilités.

Les missions du pompier volontaire

En tant que pompier volontaire, vous serez amené à effectuer différentes missions pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens, ainsi que la protection de l’environnement. Parmi ces missions, on retrouve :

  • La lutte contre les incendies : c’est l’une des missions principales du pompier volontaire : intervenir sur des feux de bâtiments, de véhicules ou encore de forêts pour protéger les personnes et les biens en danger.
  • Le secours aux personnes : les pompiers volontaires sont également très sollicités pour venir en aide aux victimes d’accidents, de malaises ou d’autres situations d’urgence. Ils doivent alors assurer la prise en charge et le transport de ces personnes vers les structures de soins adaptées.
  • La prévention des risques : enfin, les pompiers volontaires ont un rôle important dans la prévention des risques. Ils interviennent notamment en effectuant des visites de contrôle auprès des établissements recevant du public (ERP). Puis, ils participent aussi à des actions de sensibilisation auprès de la population.

Les indemnités perçues par les pompiers volontaires

Notez que le métier de pompier volontaire n’est pas rémunéré à proprement parler. Les SPV ne sont en effet pas des salariés, mais des bénévoles qui s’engagent au service de leur communauté. Toutefois, ils perçoivent des indemnités horaires pour compenser les heures passées en intervention, en formation ou en exercice. Ces indemnités varient en fonction du grade, de l’ancienneté et des responsabilités de chaque pompier volontaire.

De plus, certains avantages sociaux sont accordés aux pompiers volontaires. Ils bénéficient, entre autres, de la couverture sociale (santé, accident du travail, retraite). Leur métier offre en outre des facilités d’accès à la formation tout au long de leur engagement.

Devenir pompier volontaire : un engagement citoyen enrichissant à bien des égards

S’engager comme pompier volontaire, c’est l’assurance de vivre une expérience humaine hors du commun et extrêmement enrichissante.

En effet, en devenant pompier volontaire, vous entrez au service de la collectivité et êtes amené à porter assistance à celles et ceux qui en ont besoin. Cela procure un profond sentiment d’utilité et de fierté. Le sens du devoir et l’esprit d’équipe sont des qualités essentielles dans cette mission.

Cet engagement citoyen est également une opportunité de développer de nouvelles compétences. Vous apprendrez à porter secours de manière efficace et sécurisée dans diverses situations, telles que les incendies, les accidents et les catastrophes naturelles. Votre courage et votre sang-froid seront mis à l’épreuve dans des situations souvent très exigeantes.

Rejoindre un centre de secours, c’est aussi intégrer une communauté soudée et bienveillante. Les pompiers volontaires partagent des liens forts basés sur la solidarité et l’entraide. En vous engageant, vous serez entouré de personnes qui comprennent et soutiennent votre dévouement.

Sur le plan personnel, être pompier volontaire permet de prendre confiance en soi et de se dépasser. Cet engagement valorise les qualités de courage, de dévouement et de générosité. Il est source d’épanouissement.

Ainsi, être pompier volontaire constitue une formidable expérience humaine. Les valeurs de solidarité et le sentiment d’utilité procurent un réel accomplissement personnel.

Vous aimerez aussi

Découvrez dans cet article la formation officielle en médiation animale reconnue par l’État. Une opportunité

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la formation professionnelle en un clin d’œil

Découvrez comment il est possible de se former en informatique sans avoir le bac !