Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

Accueil

/

Comment faire une validation des acquis en 5 étapes ?

Comment faire une validation des acquis en 5 étapes ?

La validation des acquis de l’expérience (VAE) est une procédure qui permet à toute personne ayant une expérience professionnelle significative d’obtenir une qualification en rapport avec son activité. Elle offre ainsi aux travailleurs la possibilité de faire reconnaître leurs compétences et d’accélérer leur évolution de carrière. Suivez le guide.

Première étape : renseignez-vous sur la VAE

Avant de vous lancer dans le processus de validation des acquis, essayez de bien comprendre ce que cela implique et quels avantages cela peut vous apporter. Ainsi, n’hésitez pas à consulter les ressources disponibles en ligne, notamment sur les sites officiels des organismes certificateurs.

Découvrir les certifications éligibles

Vous avez un grand nombre de certifications accessibles par le biais de la VAE. Elles vont du CAP au diplôme d’ingénieur. Alors, il vous faudra identifier celles qui sont pertinentes par rapport à votre parcours professionnel et vos objectifs.

Se familiariser avec les critères d’éligibilité

Pour prétendre à une validation des acquis, vous devez justifier d’au moins un an d’expérience professionnelle en rapport direct avec la certification visée. Pendant ce temps, vous avez eu le statut de salarié, indépendant, bénévole ou volontaire.

Lisez également notre article sur les formations proposées par Pôle emploi.

Deuxième étape : constituez votre dossier de recevabilité

Une fois que vous avez choisi la certification qui correspond le mieux à votre profil, il vous faut monter un dossier de recevabilité. Ce document permettra à l’organisme certificateur d’évaluer si votre expérience est suffisante et pertinente pour valider tout ou partie du diplôme visé.

Rassembler les pièces justificatives

Le dossier de recevabilité doit contenir plusieurs éléments :

  • Un CV détaillé retraçant votre parcours professionnel et personnel
  • Des attestations d’emploi ou des contrats de travail prouvant la durée et la nature de vos expériences
  • Des documents complémentaires (certificats de formation, recommandations, etc.) pouvant appuyer votre demande

Remplir le formulaire de demande de VAE

Ce formulaire est disponible auprès de l’organisme certificateur ou en ligne et à remplir avec soin. Il présente votre projet et démontre pourquoi votre expérience est en adéquation avec la certification visée.

Cette vidéo résume en trois minutes comment faire une validation des acquis.

Troisième étape : préparez votre dossier de validation des acquis

Si votre requête franchit le cap de la recevabilité, vous pouvez alors passer à la rédaction du dossier de validation. Ce document plus complet a pour objet de décrire précisément les compétences acquises au cours de votre expérience et comment elles correspondent aux exigences du référentiel de la certification. Un bilan de compétences pourrait vous aider dans cette étape.

Se faire accompagner

Pour vous aider à rédiger le dossier de validation des acquis, sollicitez un accompagnement par un professionnel spécialisé dans la VAE. Ce dernier peut être votre conseiller Pôle emploi. Dans tous les cas, il vous apportera des conseils et un soutien tout au long de cette démarche complexe.

Rédiger le livret de validation

Le livret de validation constitue le cœur de votre dossier de VAE. Il doit décrire en détail les activités que vous avez exercées ainsi que les compétences que vous avez développées. Puis, le document inclut aussi les connaissances que vous avez acquises et les responsabilités que vous avez assumées. Par ailleurs, n’oubliez pas d’étayer vos propos avec des exemples concrets tirés de votre expérience.

Quatrième étape : passez devant le jury de validation

Après avoir soumis votre dossier de validation, vous vous présenterez à une séance d’évaluation devant un jury composé de professionnels du domaine concerné. Cette étape cruciale a pour objectif de vérifier la cohérence de votre parcours et la pertinence de vos compétences par rapport à la certification visée.

Préparer votre entretien

Lors de cet entretien, vous devrez présenter votre parcours et expliquer en quoi votre expérience justifie la validation des acquis. Pour cela, entraînez-vous à répondre aux questions que pourrait poser le jury et préparez des arguments solides.

Valoriser vos compétences

Le jury appréciera les candidats capables de mettre en avant leurs acquis et leurs qualités. N’hésitez pas à valoriser votre expérience et à montrer comment celle-ci vous a permis de développer des compétences transférables à d’autres domaines.

Cinquième étape : recevez les résultats de la validation des acquis

Après l’évaluation, le jury décidera si vous êtes éligible à la validation des acquis. Trois issues sont possibles :

  • La validation totale du diplôme
  • La validation partielle (certaines compétences restent à confirmer par une autre voie)
  • Le refus de la validation (votre parcours n’est pas jugé suffisamment pertinent)

En cas d’accord partiel ou de refus, ne vous découragez pas. Vous pouvez toujours tenter de compléter votre formation ou de présenter un nouveau dossier après avoir enrichi votre expérience. Maintenant que vous savez comment faire une validation des acquis, plus rien ne vous arrêtera !

S’approprier les codes de la VAE et défendre avec assurance son parcours professionnel

Pour maximiser vos chances d’obtenir la validation des acquis de l’expérience, il est essentiel de bien valoriser votre parcours professionnel. En effet, le jury n’accordera la certification que s’il est convaincu de la pertinence et de la qualité de votre expérience.

Lors de la constitution de votre dossier, montrez clairement le lien entre vos activités passées et les compétences attendues pour le diplôme visé. Détaillez précisément les tâches que vous avez effectuées, les responsabilités que vous avez eues, les problèmes que vous avez résolus. Illustrez vos propos avec des exemples concrets issus de votre vécu professionnel.

Pendant l’entretien avec le jury, adoptez une posture assertive pour bien mettre en valeur vos atouts. Parlez avec assurance de votre parcours, sans arrogance mais sans fausse modestie. Défendez vos réalisations passées et soulignez les points forts de votre expérience.

Sachez également faire preuve d’adaptation et de réactivité face aux questions du jury. S’il cherche à vous piéger sur un point faible, reconnaissez vos lacunes avec humilité mais en proposant des pistes pour y remédier. Montrez que vous savez tirer les leçons de vos éventuelles erreurs passées.

Enfin, il est primordial d’adopter une attitude positive et constructive tout au long de la procédure. Ne vous découragez pas si votre première demande échoue, considérez cela comme une occasion de progresser. Complétez vos compétences par des formations ciblées avant de déposer un nouveau dossier. Avec de la persévérance et de l’optimisme, vous parviendrez à valoriser pleinement vos acquis.

Vous aimerez aussi

Le monde du travail est en constante évolution. Se tenir informé des métiers d’avenir pour préparer au

Le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) est un diplôme national français qui permet de valider une qualification dans

Le métier d’assistante sociale est une profession axée sur l’aide et l’accompagnement des personnes en situation