Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

/

Le parcours pour devenir assistant social

Le parcours pour devenir assistant social

Les métiers du service social attirent actuellement de plus en plus de personnes désireuses d’aider autrui et de s’investir dans la résolution des problèmes sociaux. Toutefois, on ne devient pas assistant social du jour au lendemain. Ce métier fait en effet partie de ces professions qui nécessitent une formation spécifique ainsi qu’un certain nombre de compétences et de qualités humaines. Dans ce guide, nous vous présentons les étapes à suivre pour devenir assistant social.

Obtenir le diplôme d’État pour devenir assistant social

Pour exercer le métier d’assistant social, il est nécessaire d’être titulaire du Diplôme d’État d’Assistant de Service Social (DEASS). Cette certification est donc délivrée par l’État. Elle atteste de la capacité d’un individu à exercer les missions et les responsabilités liées au métier d’assistant social. Elle s’obtient après une formation de trois ans dans l’une des écoles agréées par le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé.

Choisir son école

Les formations proposées pour obtenir le DEASS sont dispensées par différentes écoles situées partout en France. Pour trouver l’établissement qui correspond le mieux à votre projet professionnel, vous êtes conseillé de consulter la liste des écoles agréées sur le site officiel du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé.

Pour vous aider dans votre choix, vous devez prendre en compte la localisation géographique, la réputation de l’établissement, les partenariats avec les structures du secteur social et médico-social et les conditions d’accueil et d’hébergement pour les étudiants.

Le contenu de la formation

La formation en vue du DEASS se déroule sur trois ans. Elle se compose de deux volets : une partie théorique et une partie pratique. Le programme pédagogique comprend 450 heures d’enseignements théoriques par an. À cela s’ajoutent 12 à 14 semaines de stage sur terrain chaque année. Cela correspond à un total de 60 jours minimum au cours des trois années de formation. En fin de parcours, vous devez réaliser un mémoire professionnel ou un projet de recherche. Vous devez enfin valider des épreuves écrites et orales devant un jury composé de professionnels du secteur.

Cette vidéo vous aidera à y voir plus clair sur le déroulement des études pour obtenir le DEASS.

https://www.youtube.com/watch?v=LBTDU55gNOk&pp=ygUYZGV2ZW5pciBhc3Npc3RhbnQgc29jaWFs

Les conditions d’admission

Pour intégrer une école préparant au DEASS, il faut être âgé d’au moins 18 ans. Vous devez aussi être titulaire d’un diplôme de baccalauréat (ou équivalent), d’un diplôme de niveau IV dans le domaine sanitaire et social ou d’un diplôme d’accès aux études universitaires.

Après examen des dossiers, les candidats sélectionnés sont convoqués à des épreuves écrites et orales d’admission.

Acquérir les compétences professionnelles pour devenir assistant social

Pour devenir assistant social, il est nécessaire de posséder des compétences spécifiques aussi bien dans le domaine de l’intervention sociale que dans la gestion de cas individuels ou collectifs. Parmi ces compétences, on peut citer :

  • la capacité à analyser et à comprendre les besoins des personnes en difficulté
  • la maîtrise des techniques d’intervention et d’accompagnement social
  • la connaissance des dispositifs d’aide et de financement
  • la capacité à travailler en partenariat avec d’autres professionnels du secteur médico-social
  • la rigueur administrative et juridique;
  • l’adaptabilité face aux situations complexes et variées.

Développer ses qualités humaines pour devenir assistant social

Outre les compétences techniques et professionnelles, un assistant social doit posséder certaines qualités humaines. Il doit notamment faire preuve d’empathie et de capacité d’écoute. La patience et la persévérance sont aussi indispensables. Un assistant social doit d’ailleurs avoir un sens aigu de la communication et du relationnel, et doit être capable de gérer le stress et les émotions. Enfin, la discrétion et le respect du secret professionnel sont essentiels dans ce métier.

Se spécialiser dans un domaine d’activité

Au cours de sa carrière, un assistant social peut choisir de se spécialiser dans un domaine particulier. Il peut notamment faire le choix de s’orienter vers la protection de l’enfance, l’insertion professionnelle, le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées, la prévention spécialisée auprès des jeunes en difficulté ou la lutte contre les exclusions et la précarité sociale.

Quoi qu’il en soit, le parcours pour devenir assistant social se déroule ainsi sur plusieurs années de formation et requiert une combinaison de compétences professionnelles et de qualités humaines. Ce métier passionnant offre d’ailleurs de nombreuses opportunités de spécialisation et d’évolution en fonction des projets et des besoins de chaque professionnel.

Le contact direct avec les bénéficiaires, une source d’épanouissement pour de nombreux assistants sociaux

Contrairement à d’autres professions plus analytiques, ces professionnels ont l’opportunité d’intervenir directement auprès des personnes en situation de vulnérabilité. Cette dimension opérationnelle leur permet d’apporter une aide concrète, que ce soit par la mise en place de programmes d’aide alimentaire, d’hébergement d’urgence ou de soutien à l’enfance. 

Cette interaction avec les personnes aidées est non seulement gratifiante, mais également formatrice. Les assistants sociaux sont confrontés à la réalité du terrain et aux difficultés quotidiennes de leurs bénéficiaires. Ils apprennent ainsi l’empathie et la patience, des qualités indispensables pour accompagner efficacement les personnes dans le besoin. De plus, cette relation de proximité leur donne également la possibilité d’observer les progrès réalisés grâce à leur intervention. Ce suivi au long cours devient alors une formidable source de motivation.

La polyvalence du métier leur permet aussi de répondre à une grande diversité de problématiques, en s’adaptant aux situations individuelles. Cette flexibilité leur offre l’opportunité d’apporter une aide sur mesure et d’enrichir leurs compétences. Jour après jour, ils développent leur capacité à trouver des solutions innovantes. 

En somme, la nature pratique de la profession et le contact direct avec les personnes vulnérables font du métier d’assistant social une source d’épanouissement personnel. L’action concrète au service d’autrui constitue un élément clé de satisfaction pour de nombreux professionnels.

Vous aimerez aussi

Découvrez dans cet article la formation officielle en médiation animale reconnue par l’État. Une opportunité

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la formation professionnelle en un clin d’œil

Découvrez comment il est possible de se former en informatique sans avoir le bac !