Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

Accueil

/

Se reconvertir à 40 ans : nos conseils pour réussir votre pari professionnel !

Se reconvertir à 40 ans : nos conseils pour réussir votre pari professionnel !

Crise existentielle, envie d’ailleurs ou besoin de relever d’autres défis : de nombreuses raisons peuvent pousser vers un changement de métier à la quarantaine. Quoi qu’il en soit, se reconvertir à 40 ans constitue tout un challenge avec des étapes qui ne s’improvisent surtout pas. Si l’idée de commencer une nouvelle carrière en étant dans la fleur de l’âge vous enchante, les prochaines recommandations pourront vous inspirer.

La formation reste la base d’une reconversion réussie

Pour opérer le changement de carrière avec succès, la formation demeure une étape incontournable. Elle permet en effet d’acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour exercer un nouveau métier. Vous avez la liberté de trancher parmi de nombreuses formations adaptées à la reconversion. Les cursus vont du CAP au Master spécialisé en passant par les DU et les certificats en tout genre. Les dispositifs tels que le Compte personnel de formation (CPF) ou le Congé individuel de formation (CIF) peuvent faciliter l’accès à ces parcours pour les salariés souhaitant se réorienter.

Dans le cadre d’une reconversion, vous pouvez vous tourner vers des secteurs d’activité en pleine croissance. Effectivement, certains domaines de meilleures perspectives d’évolution et une plus grande employabilité. Parmi les pistes à explorer, vous avez :

  • Les métiers du développement durable et de l’environnement
  • Le numérique et le digital
  • La santé et les services à la personne
  • L’artisanat et les métiers de bouche

Renseignez-vous sur les débouchés professionnels avant de choisir une formation ou un secteur d’activité. Lisez également notre article sur la reconversion à 50 ans !

Cette vidéo résume les secrets pour se reconvertir à 40 ans sans enchaîner les mauvaises surprises.

Quelques idées de métiers pour se reconvertir à 40 ans

Agent immobilier

Le métier d’agent immobilier consiste à mettre en relation des acheteurs et des vendeurs, mais aussi des locataires et des propriétaires dans le domaine de l’immobilier. Ainsi, ce professionnel doit disposer d’un bon sens relationnel, de compétences commerciales et d’une connaissance approfondie du marché local. De toutes les manières, un diplôme de niveau Bac+2 à Bac+4 est souvent exigé pour exercer ce métier réglementé.

Développeur Web ou mobile

Le développeur Web ou mobile a pour mission de créer et d’améliorer des sites internet ou des applications pour smartphones et tablettes. Une formation de niveau bac+2 ou plus lui permettre de maîtriser plusieurs langages informatiques et de s’adapter aux évolutions technologiques constantes du secteur. Par ailleurs, des cours intensifs appelées bootcamps peuvent permettre une reconversion rapide dans ce domaine en pleine croissance.

Comptable

Le comptable est chargé de tenir à jour les écritures comptables d’une entreprise, d’établir les bilans et compte de résultats, et de veiller au respect des obligations fiscales et sociales. Quoi qu’il en soit, ce métier nécessite rigueur et organisation, ainsi qu’une bonne connaissance des règles comptables et fiscales. Une formation de niveau Bac+2 à Bac+5 est généralement requise pour exercer cette profession.

D’autres conseils pour réussir sa reconversion à la quarantaine

Se reconvertir à 40 ans demande un certain investissement en termes de temps, d’argent et d’énergie. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici quelques conseils :

Faire le point sur ses compétences et aspirations

Avant de vous lancer dans une démarche de reconversion, prenez le temps de réfléchir à vos envies, vos aptitudes et vos centres d’intérêt. Un accompagnement par un professionnel de l’orientation pourrait être bénéfique.

Valoriser son expérience 

Ne négligez pas l’importance de vos expériences professionnelles passées dans votre démarche de reconversion. Elles peuvent constituer un atout majeur pour vous différencier et convaincre un recruteur.

Se former tout au long de la vie

Développer de nouvelles compétences et acquérir de nouvelles connaissances sont des atouts précieux pour faciliter une reconversion et s’adapter aux évolutions du marché du travail.

Prendre le temps de construire son projet

Une reconversion réussie est fréquemment le fruit d’une réflexion approfondie, d’un travail sur soi et d’un projet solide. Accordez-vous le temps nécessaire pour affiner vos choix parmi les métiers qui payent bien et préparer votre transition professionnelle.

Ne pas sous-estimer le travail de reconversion et rester réaliste

Lorsqu’on décide de se reconvertir à 40 ans, il est important de garder en tête que le chemin sera semé d’embûches et demandera des efforts conséquents. Même si l’envie de changer de vie et d’horizon professionnel est bien présente, il est primordial de rester lucide et pragmatique quant aux sacrifices et aux bouleversements qu’une telle transition peut engendrer.

Tout d’abord, la reconversion professionnelle à 40 ans signifie recommencer en partie à zéro. Selon le métier choisi, il faudra accepter de reprendre des études, de suivre une formation, de faire des stages, bref de réapprendre les bases et de se placer en position d’apprentissage. Cela demande beaucoup d’humilité lorsqu’on a déjà une quinzaine d’années d’expérience derrière soi.

De plus, la baisse de salaire est souvent inévitable lors d’une reconversion, surtout dans les premiers temps. Il est important d’anticiper cet aspect et de prévoir une période où le budget familial sera resserré. Des solutions de transition, comme le temps partiel ou le cumul d’activités, peuvent permettre d’amortir le choc financier.

Par ailleurs, le regard des proches et de l’entourage peuvent également freiner les ardeurs. Il faut savoir expliquer et justifier clairement sa démarche pour obtenir la compréhension et le soutien de ses proches, même s’ils ne comprennent pas toujours la motivation profonde du changement.

Enfin, la reconversion implique souvent de sortir de sa zone de confort et de remettre en question ses choix de vie. Il faut savoir prendre du recul et évaluer sereinement tous ces bouleversements avant de sauter le pas. Même motivé, un tel changement doit se préparer psychologiquement et matériellement pour augmenter les chances de réussite.

Vous aimerez aussi

Le monde du travail est en constante évolution. Se tenir informé des métiers d’avenir pour préparer au

Le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) est un diplôme national français qui permet de valider une qualification dans

Le métier d’assistante sociale est une profession axée sur l’aide et l’accompagnement des personnes en situation