Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

Accueil

/

Bâtir une carrière dans la robotique : quelles compétences et quelles qualifications sont nécessaires ?

Bâtir une carrière dans la robotique : quelles compétences et quelles qualifications sont nécessaires ?

bâtir une carrière en robotique qualifications, carrières robotique opportunités et défis, école de robotique France,

Apprendre la programmation robotique est une chance inestimable puisque les qualifications et les compétences dans cette discipline vous donnent l’occasion de bâtir une carrière dans les métiers les mieux rémunérés au monde. Si vous avez une parfaite maîtrise de ces compétences, ainsi que des outils et langages de programmation appropriés à la robotique, votre emploi est assuré à vie.

Avoir des compétences en robotisation est un excellent moyen de se démarquer dans le monde moderne et dans le monde professionnel. Elles représentent également une opportunité formidable en ce sens où c’est face aux difficultés que vous allez pouvoir développer une capacité co-créative de résolution de problèmes. Face aux challenges, votre positivité demeure intacte.

Petit rappel sur ce qu’est la robotique

La robotique désigne l’ensemble des processus de conception, de construction et d’exploitation de robots. Elle fait référence à une discipline tant vaste que diversifiée, car plusieurs domaines de la science et de la technologie s’y rejoignent. C’est pourquoi également, le secteur a besoin de professionnels aux expériences diversifiées et dont les formations suivies peuvent différer.

La robotique vise un objectif principal : créer des machines pour reproduire les gestes des humains, voire les remplacer dans les tâches dangereuses ou répétitives, dans de nombreux contextes. Dans les faits, la construction des robots prend en compte plusieurs domaines : les mathématiques, la génie électrique, l’ingénierie mécanique, la mécatronique, l’ingénierie de l’information, la bio-ingénierie, le développement de logiciel.

Quelles compétences faut-il pour devenir ingénieur en robotique ?

bâtir une carrière en robotique qualifications, programmation robots langages et outils, école de robotique France,

Les aspirants roboticiens devront avoir de solides connaissances en mathématiques et en informatique pour pouvoir se servir, entre autres des logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur. Des connaissances pointues en mécanique et en électronique sont aussi essentielles, ainsi qu’en hydraulique, électrotechnique, et pneumatique

D’autres bases de connaissances utiles peuvent être l’ERP (Enterprise Resource Planning) ; le CAO/DAO (Conception et Dessin Assistés par Ordinateur) ; l’analyse des risques ; la TGAO (Technologie de Groupe Assistée par Ordinateur).

Il faut connaître et être familier avec les langages de programmation informatique ; les logiciels de modélisation et de simulation ; l’électricité ; les normes de qualité ; l’analyse statistique ; la mécanique ; la biochimie ; les outils et techniques de résolution des problèmes.

Dans sa mission, le technicien robotique sera aussi amené à utiliser des PGI (Progiciels de Gestion Intégrée). Il doit être apte à réaliser le chiffrage et le calcul des coûts ; la gestion budgétaire, etc.

Multicompétent donc, il fera aussi en sorte de se montrer créatif et d’actualiser constamment ses connaissances sur les tendances émergentes en robotique. Chaque étape de son travail peut demander certaines compétences telles que réalisation de schéma électronique, la soudure, le codage et débogage de l’algorithme…

Quelles qualifications pour devenir Ingénieur robotique ?

Un large éventail de qualifications peut vous mener à exercer les métiers de la robotique. Voici une liste non exhaustive des possibilités :

  • Un diplôme en école d’ingénieur mécatronique
  • Un diplôme d’Ingénieur de l’École Polytechnique Universitaire Pierre et Marie Curie de l’Université Paris VI, avec une spécialité Robotique
  • Bachelor Robotique
  • Licence pro Robotique
  • CQP Chargé d’intégration en robotique industrielle
  • MSc Connected Embedded intelligence Systems
  • MSc Automotive Embedded Systems
  • Master Electronique
  • Master Robotique
  • Master pro Sciences, technologies, santé mention génie mécanique et civil, automatique, robotique spécialité conception innovante – maintenance – durabilité
  • Master Systèmes Embarqués
  • Master pro Sciences, technologies, santé mention automatique, robotique et informatique industrielle spécialité compétences complémentaires en informatique
  • Mastère spécialisé innovative and secure iot systems
  • Mastère spécialisé Colrobot – Expert en robotique collaborative pour l’industrie du futur

Quelle formation choisir pour avoir les qualifications utiles en robotique ?

Les métiers de la robotique exigent en premier lieu un Bac scientifique, avec idéalement la mention sciences de l’ingénieur. En général, les qualifications exigées s’acquièrent idéalement après un bac + 5. Vous pouvez dès le lycée choisir un couplage d’enseignements de détermination ISI et ISP pour Initiation Sciences de l’Ingénieur et Informatique et Système de Production pour ensuite intégrer une classe préparatoire scientifique.

Selon vos appétences, physique, maths ou sciences de l’ingénieur, et qui dure 2 années. Après quoi, suivre un bac+5 est recommandé. Les écoles de robotique en France couvrent toutes les régions, mais l’école nationale des techniques est une bonne option. Autrement, il est aussi possible de faire un master ou un doctorat, spécialité robotique. Il faut savoir qu’un master est toujours précédé d’un passage en classe préparatoire. 

Un master mention automatique, robotique ; mention automatique, électronique, énergie électrique ; mention ingénierie des systèmes complexes ; ou mention sciences pour l’ingénieur, sont autant d’options possibles. Les masters internationaux vous ouvriront les portes à une foule de perspectives de carrière en lien avec la robotique.

Quelles qualités avoir pour bâtir une carrière dans la robotique en plus d’avoir les bonnes qualifications ?

bâtir une carrière en robotique qualifications,

En même temps manager et commercial, un technicien robotique fera preuve de réelles qualités relationnelles pour diriger et animer les équipes impliquées dans les projets dont il a la responsabilité. Une qualité qu’il doit aussi posséder pour bien gérer en l’occurrence un laboratoire de recherche et développement. Mise à part les qualifications sus-citées, ci-après les principales qualités requises dans la robotique :

  • Appétence pour la programmation ;
  • De l’ingéniosité ;
  • De la rigueur ;
  • Une capacité de gestion des projets complexes ;
  • Un esprit d’analyse poussé ;
  • Une grande ouverture d’esprit ; 
  • Un sens de la communication ;
  • L’anglais technique. 

Pourquoi avoir un bon sens du relationnel ?

Le travail d’ingénieur robotique le met en contact avec différents experts. Il peut entrer en relation avec les entreprises clientes. Le sens du contact est pour lui très utile. S’il est dans la recherche, la rédaction des dossiers pour trouver des financements lui incombe. En plus des qualifications en lien avec la robotique, il doit pouvoir communiquer en anglais.

Pourquoi la créativité ?

Comme l’essence de son travail consiste à résoudre des problèmes, un roboticien doit faire preuve d’ingéniosité pour trouver la solution appropriée. Concevoir des robots demande de la créativité. De même que concevoir des solutions originales pour solutionner des problèmes spécifiques.

Pourquoi avoir une bonne capacité d’analyse ?

En robotique, il faut être capable d’analyser les problèmes si on veut trouver des solutions pertinentes. La capacité d’analyse permet au roboticien de mieux cerner les systèmes complexes et de les décomposer en éléments simples y aller étape par étape.

Pourquoi être ouvert ?

Un bon relationnel est de mise pour favoriser la collaboration avec de nombreux autres spécialistes. Sans oublier qu’un ingénieur robotique doit souvent encadrer des équipes de techniciens.

Connaître les métiers d’ingénieur robotique pour mieux construire ses compétences et mieux bâtir sa carrière

Le rôle du roboticien est de concevoir des prototypes d’appareils – les robots – en recourant à des technologies avancées en vision numérique, mécanique, électronique, électrotechnique, automatique, informatique… Il y en a qui travaillent sur des prototypes d’exosquelettes, venant en aide aux personnes en situation de handicap ou aux professionnels portant des charges…

Les métiers de la robotique mécanique consistent à concevoir le plan d’ensemble d’un produit ou d’une machine. En robotique automatique, on travaille à partir du cahier des charges du produit à réaliser. Déterminant les opérations à réaliser, le technicien en définit l’architecture et la programmation et détermine les opérations à réaliser.

Un mécatronicien de son côté va concevoir, développer et assurer la maintenance des systèmes intelligents tandis que les métiers de la robotique orientés informatique embarquée amènent à occuper des postes tels qu’architecte expert des applications embarquées, développeur logiciel embarqué, responsable intégration système ou spécialiste qualification et validation.

Adapter, améliorer, tester

Conception globale de l’architecture, maquette sur table, pilotage du moteur, intégration des logiciels… L’avancement du travail du technicien robotique se fait par étape. Une fois la conception et la réalisation du prototype réalisées s’ensuit une série de tests.

L’objectif est de valider le produit et cela peut aussi précéder son développement en pré-série. Une chose est sûre : les tendances émergentes en robotique s’associant avec une adoption plus répandue de la robotisation dans diverses industries ne feront qu’accroître les demandes sur ces compétences dans un avenir proche.

Une possibilité de travailler dans divers secteurs

programmation robots langages et outils, école de robotique France,

La robotique permet le développement des RMA (robots mobiles autonomes), lesquels peuvent s’adresser à l’armée pour une finalité de déminage par exemple. Les ingénieurs robotiques sont également utiles aux entreprises de la logistique et d’autres conçoivent des robots médicaux. Ils créent des robots ménagers ou industriels, des jouets éducatifs, des exosquelettes pour personnes âgées et bien d’autres types de machines encore.

Ce qui n’exclut pas un travail sur la transformation de robots déjà existants en vue d’en optimiser les performances. Les entreprises qui se spécialisent dans la fabrication et la commercialisation de machines recrutent plutôt des experts dans les différentes branches de la robotique. À savoir :

  • Des personnes spécialisées en instrumentation dotées de compétences en électronique, traitement du signal, vision.
  • En mécanique pour la construction et la modélisation.
  • En actionnement, les employeurs recherchent des qualifications en électrique, hydraulique, pneumatique.
  • Et dans l’automatique, les compétences en identification, contrôle/commande, informatique et programmation s’avèrent utiles.

Bâtir une carrière dans la robotique et avoir des qualifications pour travailler dans un secteur en développement

Ainsi, sachez que les métiers de la robotique s’ouvrent sur différents secteurs : industriel (automobile, aviation, agroalimentaire, etc.), médical, agricole, la logistique, etc. Toutefois, les automation specialists sont aussi nombreux à intégrer les petites entreprises spécialisées en robotique et les centres de recherche universitaires.

Jouant un rôle crucial dans l’accélération de l’automatisation, ils sont très demandés dans tous les secteurs d’activité. Ainsi, l’employabilité des roboticiens est toujours assurée dans les années à venir. 

Vous aimerez aussi

Le monde du travail est en constante évolution. Se tenir informé des métiers d’avenir pour préparer au

Le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) est un diplôme national français qui permet de valider une qualification dans

Le métier d’assistante sociale est une profession axée sur l’aide et l’accompagnement des personnes en situation