Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

/

Apprendre la robotique : quelles sont les écoles bien cotées en France ?

Apprendre la robotique : quelles sont les écoles bien cotées en France ?

école de robotique France,

Pour se former en robotique, La France compte de nombreuses écoles publiques et privées. Et il y en a dans toutes les régions : l’ENSI Bourges, le Lycée Jehan de Beauce à Chartres, le Lycée Émilie de Breteuil à Saint-Quentin-en-Yveline, le Lycée Albert à Périgueux, le Lycée Fulgence-Bienvenüe à Loudéac, IUT de Mulhouse, le Lycée Louis Couffignal à Strasbourg, le Lycée Louis de Foix à Bayonne, le Lycée Gustave Eiffel de Bordeaux…

Bien sûr, vous pouvez trouver sur certains sites une liste quasi complète des écoles dispensant des programmes de robotique. Mais dans cet article, nous avons dressé pour vous une sélection non exhaustive de celles parmi les meilleures.

Quelle formation choisir pour exercer des métiers dans la robotique ?

école de robotique France,

Un Bac scientifique est de rigueur pour exercer le métier d’ingénieur en robotique. De préférence mention sciences de l’ingénieur. Dès le lycée, il est idéalement conseillé de faire une seconde avec un couplage des enseignements de détermination ISI et ISP (Initiation Sciences de l’Ingénieur et Informatique et Système de Production). L’élève pourra ensuite intégrer une classe préparatoire scientifique d’une durée de 2 ans.

À part les sciences de l’ingénieur, il est possible de s’orienter vers des filières comme la physique ou encore les mathématiques. Par la suite, en vue d’obtenir un bac+5 – niveau minimum recommandé pour des postes hautement qualifiés dans la robotique – il convient d’intégrer une école d’ingénieurs.

Avec ses 11 spécialisations, dont les sciences de l’optimisation et des données, l’ingénierie des systèmes complexes pour le transport, la modélisation et simulation, l’intelligence artificielle, la robotique, etc. l’ENSTA, École nationale supérieure des techniques permet d’accéder à toutes les compétences essentielles à l’automatisation et compte parmi les établissements de formation très prisés pour l’apprentissage de cette discipline. Autres alternatives, un master ou un doctorat spécialisé en robotique.

Formation en robotique : dans quelle école aller en France ?

Parmi les options de formation envisageables, la conception avancée de EMShip, le Master en contrôle et robotique option Robotique avancée à l’école Centrale de Nantes ou la filière Ingénierie nanométrique à l’Université de Lyon. Préparant des ingénieurs pluridisciplinaires, la spécialité Robotique en formations d’ingénieurs place cette discipline au cœur des enseignements durant toute la durée du cycle d’ingénieur. Aussi, un diplôme d’ingénieur est possible, par exemple :

  • À l’université Toulouse III avec une spécialité en robotique.
  • À l’École nationale supérieure d’ingénieurs Sud Alsace à l’université de Mulhouse en optant pour une spécialité en automatique et systèmes embarqués ;
  • À l’ENSIL-ENSCI, université de Limoges, en spécialité mécatronique ;
  • À l’École centrale de Lille, avec un choix de spécialité génie informatique et industriel ;
  • À l’École Nationale supérieure de l’électronique et de ses applications ;
  • À l’École d’ingénieurs de l’université de Caen, spécialité génie des systèmes industriels ; etc.

Mais à nouveau, un bac+5 est vivement recommandé. En robotique, les options de master sont nombreuses. Par exemple :  

  • le master mention ingénierie des systèmes complexes ;
  • le master mention automatique, robotique ;
  • le master international automatique robotic, robotics and transport,
  • le master mention automatique, électronique, énergie électrique ;

Autres exemples d’écoles de robotique les mieux classées en France

école de robotique France,

Les élites en robotique sont souvent des sortants d’écoles prestigieuses. Mais il y a aussi des écoles qui, même si elles ne sont pas reconnues par la Commission des Titres d’Ingénieurs (CTI), dispensent des programmes pertinents en robotique. Parmi celles-ci, l’UPSSITECH, université Paul Sabatier, à Toulouse qui propose une spécialité en Systèmes et Microsystèmes Intelligents (SMI).

C’est aussi le cas de l’IMERIR, Institut Méditerranéen d’Étude et Recherche en Informatique et Robotique, considérée comme l’une des écoles les plus cotées pour se former en robotisation. Cette école supérieure d’informatique prépare aux métiers en rapport avec les évolutions technologiques dessinant les métiers du futur et offrant un panel riche d’opportunités de carrières autour de l’Intelligence artificielle, de l’Internet des Objets, de la Cybersécurité, et bien sûr de la Robotique, etc.

À l’école Polytechnique de Montpellier, vous pourrez accéder à des compétences en Électronique, Robotique, Informatique industrielle. L’école Polytechnique de Lille propose des cursus en Informatique, Microélectronique, Automatique.

Polytech Sorbonne université

Avec une spécialité robotique, les ingénieurs sortants acquièrent une compétence pluridisciplinaire dans plusieurs domaines. Celle-ci comprend le traitement des signaux et des images, la mécanique, l’informatique et l’automatique bien sûr. Ce qui confère aux techniciens formés une capacité à concevoir des systèmes robotiques ou des systèmes intelligents de A à Z. Cette spécialité a l’avantage d’être accréditée par la CTI.

La formation des ingénieurs intégrateurs est aussi axée recherche et développement, leur permettant de diriger des équipes de spécialistes ou des projets multidisciplinaires. Mettant l’accent sur l’enseignement expérimental, le programme s’articule autour de la réalisation de projets.  Polytech Sorbonne université propose 4 parcours en bi-cursus, comprenant des Master dans le secteur robotique :

  • Parcours MSR, Master Ingénierie pour la Santé : Mechatronic Systems for Rehabilitation
  • Parcours SAR, Master Automatique, Robotique : spécialisation Systèmes Avancés et Robotique
  • Parcours ISI, Master Automatique, Robotique, Ingénierie des Systèmes Intelligents
  • Parcours ANDROIDE, Master Informatique AgeNts Distribues, Robotique, Recherche Opérationnelle, Interaction, DEcision

En formation initiale et sous statut étudiant VAE, les enseignements sont dispensés par des enseignants-chercheurs de l’ISIR (Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique).

ESILV pour développer la robotique en milieu industriel

Une des écoles de robotique les plus connues en France, l’ESILV prépare des ingénieurs dont les compétences permettent la mise en œuvre des systèmes industriels modernes nativement fabriqués à partir des technologies de la révolution numérique. Les sujets d’enseignements sont nombreux et variés tels que :

  • Mécatronique et robotique
  • Modélisation et simulation des chaînes de fabrication, d’assemblage et de logistique
  • Technologies numériques et fabrication additive
  • Jumeaux numériques, IoT et usine connectée
  • Gestion de projets et gestion de l’innovation
  • Réalité virtuelle et réalité augmentée
  • Intelligence artificielle et outils de l’industrie 4.0, etc.

Les compétences acquises sont utiles dans toutes les entreprises de toutes tailles et de tous les secteurs locaux et à l’échelle mondiale. Les ingénieurs en robotique peuvent travailler sur des sites de production, au sein des industries et pour devenir prestataires de services

EIT Manufacturing à Paris

Pour faire un MSc in Human-Robot Interaction for Sustainable Manufacturing par exemple, l’EIT Manufacturing se distingue par une approche unique et sa méthode pédagogique éprouvée. À travers ce programme de maîtrise, les diplômés accèdent à un ensemble de compétences polyvalentes tout en acquérant une perspective visionnaire.

La gamme de compétences associées en automatisation, en interaction homme-machine, et en intelligence artificielle leur permettra de se positionner facilement sur des carrières exigeant des profils hautement qualifiés dans le paysage industriel sans craindre sa constante évolution.

De toutes les écoles de robotique en France, l’EIT Manufacturing est celle qui vise l’accélération de l’innovation durable dans l’UE en mettant tout en œuvre pour connecter les acteurs de l’industrie manufacturière. Ainsi, elle mobilise un réseau croissant de partenaires incluant des institutions universitaires, des industriels, ainsi que des institutions de recherche prééminentes. L’école promeut non seulement le talent, mais aussi l’esprit d’entreprise.

Quels rôles potentiels pour les diplômés ?

Les sortants de l’EIT Manufacturing peuvent occuper des postes de responsables de la conception, de la mise en œuvre et de la maintenance des systèmes automatisés, d’ingénieurs en automatisation. Ils peuvent convoiter des postes dans les installations ou dans la fabrication de robots en tant que concepteurs de systèmes robotiques. Cette carrière implique notamment de se concentrer sur le développement et l’optimisation de systèmes robotiques pour des applications industrielles…

ESiEE IT

Comme toutes les écoles de robotique en France, l’ESIEE IT a vocation à préparer les étudiants sur l’ensemble des domaines liés à ce secteur. En plus de la programmation, les cursus combinent ainsi l’IA, l’électronique et la robotique, ainsi que les autres compétences requises pour devenir des roboticiens spécialistes des nouvelles technologies.

Concernant les options, une Licence Pro Robotique Métiers de l’industrie : Mécatronique, robotique : Parcours robotique industrielle est possible. Sinon, un Bac+5 (M2i), Manager en Ingénierie Informatique Robotique et Innovations Technologiques, possible en alternance.

Comment faire le bon choix d’écoles en robotique en France ?

Plusieurs facteurs sont importants et à considérer pour trouver la bonne école d’ingénieur.

La performance de l’école en R&D, sa réputation, ses formateurs, les perspectives d’emploi offertes

La performance en matière de recherche et développement de l’établissement en dit long sur sa contribution au progrès technologique. D’autres critères essentiels pour choisir son école sont également sa réputation et sa position vis-à-vis des employeurs.

Il ne faut pas non plus faire des concessions sur la qualité du personnel enseignant ni celle des installations et des infrastructures, voire des ressources mises à disposition des étudiants qui sont les premières choses que l’on prend en compte lors des classements des écoles d’ingénieurs.

Par ailleurs, on peut aussi évaluer le placement des étudiants et les perspectives d’emploi à l’issue de l’obtention du diplôme. Ces éléments sont déterminants pour avoir une expérience éducative adéquate et en termes d’excellence académique globale.

Connaître les métiers pour trouver la bonne école de robotique

école de robotique France,

Enfin, choisir une école de robotique passe par une connaissance du programme proposé ainsi que des opportunités de carrière offerte par l’automatisation que vous voulez faire. Le mécatronicien conçoit, développe et s’occupe de la maintenance des systèmes intelligents, lesquels joignent l’informatique, l’électronique et la mécanique. La mission d’un ingénieur en mécanique est de réaliser le plan d’ensemble d’un produit, ou d’un outil. À lui de sélectionner les bons matériaux pour sa fabrication.

Les métiers en lien avec la robotique orientée informatique embarquée sont variés. Le mieux pour en comprendre les spécificités est de se spécialiser dans un secteur industriel. Il peut s’agir de l’informatique embarquée ou l’électronique embarquée, la robotique, aéronautique, la domotique, etc.

Pour terminer, l’utilisation des classements et sélection d’écoles de robotique en France doit faire l’objet de la plus grande prudence. Comme certaines écoles très bien classées ne conviennent pas forcément à un élève, des organismes de formation mal classés peuvent offrir des cursus qui correspondent à un profil spécifique d’apprenant.

Vous aimerez aussi

Dans le monde du développement personnel, de plus en plus de personnes sont attirées par

Vous souhaitez découvrir comment créer vos propres images grâce à l’intelligence artificielle et à la

La formation aux achats responsables représente un enjeu majeur dans le contexte actuel de développement