Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

/

Formation en robotique : quelles sont les compétences à avoir et celles que vous allez apprendre ?

Formation en robotique : quelles sont les compétences à avoir et celles que vous allez apprendre ?

formation robotique compétences,

Si vous comptez apprendre la robotique et suivre une formation en lien avec la discipline, certaines compétences sont requises. La première se rapporte aux mathématiques et à l’informatique ! Sans oublier qu’il faut aussi avoir des qualités fondamentales pour pouvoir non seulement maîtriser la robotique, mais les langages de programmation dont les plus utilisés sont C++ ou Python.

Que vous souhaitez ainsi susciter une passion pour l’automatisation, favoriser votre employabilité ou apporter votre pierre à l’édifice dans la société et à l’économie : étudier la robotique est aidant à plusieurs égards. Dans ce dossier, découvrez quelles sont les compétences que vous devez avoir avant d’envisager une orientation dans la robotique.

Que faut-il apprendre en vue d’intégrer une formation en robotique ?

formation robotique compétences,
Dotez-vous des connaissances nécessaires pour relever ces défis et ne manquez pas cette opportunité de contribuer à l’avancement de la robotique.

La robotique est connue comme étant un domaine multifacette puisqu’elle touche à la fois à l’informatique, à l’ingénierie, l’informatique, les mathématiques et la physique. De ce fait, son apprentissage va nécessiter un ensemble de connaissances sur les logiciels, les matériels, les systèmes et les applications robotiques. Par matériel robotique, on entend les fils et les cadres, les moteurs, les capteurs, les actionneurs, les batteries.

Les logiciels robotiques sont constitués de programmes et d’algorithmes servant à contrôler le comportement et plus généralement, les fonctionnalités du robot. En clair, les systèmes robotiques sont constitués de matériel et de logiciels et englobe aussi les notions d’interaction homme-machine, l’interaction des robots avec leur environnement et avec d’autres robots.

Les applications robotiques indiquent l’utilisation des robots dans un panel de domaines.

À savoir, l’agriculture, le transport, les soins de santé, l’éducation, le divertissement et l’exploration. La robotique se révèle même être d’une grande aide dans la protection de l’environnement. Les programmes de formation en robotique dépendent du niveau des apprenants et du type d’école, mais permettent en général d’accéder aux bases incluant l’électronique, la mécanique, l’automatique.

L’intelligence artificielle (IA)

Cette composante technologique est celle pour laquelle des tendances émergentes sont attendues dans les années à venir. Système logiciel permettant au robot de s’adapter à son environnement, l’IA permet à la machine d’interagir avec son utilisateur.

Cette technologie lui est aussi utile pour effectuer les missions qu’on lui affecte. Ce logiciel doit son efficacité à la capacité de calcul de l’ordinateur du robot. L’évolution de l’IA peut porter sur aussi bien sur les logiciels que l’électronique.

Les technologies de l’autonomie

La filière robotique étant immédiatement concernée par les évolutions progressives apportées aux batteries ou aux sources d’énergies autonomes, avoir des compétences sur ces sujets peut aussi être intéressant pour une formation en robotique.

La mobilité

formation robotique compétences,

La mobilité du robot dépend essentiellement de sa composition physique et mécanique. Ce qui justifie l’importance des matériaux ou des articulations du système, sans omettre les composantes de mécatronique. Il est essentiel que la structure mécanique du robot lui permette de s’actionner pour obéir aux ordres qui lui sont transmis par l’IA.

La communication

Comme les logiciels, les communications ont une place prépondérante pour un robot. Il a ainsi une intelligence artificielle, mais dispose également d’une interface reliée au réseau via une liaison (WIFI, Bluetooth…) Habituellement, un robot communique aussi par la vision, la voix, le toucher.

Quelles sont les autres compétences attendues en robotique ?

La robotique vise l’étude et la construction de robots. Multidisciplinaire, elle consiste à modéliser et concevoir des systèmes automatisés. Celui qui souhaite pratiquer la robotique doit détenir des savoir-faire techniques et les associer à des compétences en programmation, à des connaissances scientifiques, électroniques, informatiques et mécaniques.

L’intervention du roboticien s’étend de la conception au fonctionnement journalier et passe par la sécurité des outils robotiques. Ce qui implique qu’il ait un grand sens de la logique, une réflexion analytique et d’un esprit de synthèse bien aiguisé. Curiosité, créativité, concentration, rigueur et minutie sont ses meilleures qualités. Souvent à la tête d’une équipe pluridisciplinaire, on attend de lui des compétences en gestion de projet, mais aussi en leadership.

Les principaux domaines de compétences d’un roboticien

Les professionnels du domaine de l’ingénierie robotique et les futurs roboticiens ont des compétences relevant d’un ou plusieurs de ces trois thématiques :

Dessin et conception assistés par ordinateur

formation robotique compétences,
formation robotique de la prochaine génération

Les ingénieurs robotiques créent et peaufinent les plans des systèmes robotiques. Ils sont amenés à faire usage des programmes avancés de modélisation 3D comme Blender, AutoCAD, Inventor ou SolidWorks. Des compétences sur ces outils sont indispensables pour créer des plans et des schémas.

Construction

Les techniciens robotique oeuvrent à la construction pratique des systèmes robotisés. À cet effet, ils établissent des processus de fabrication pour les créer et peuvent être conduits à créer certains outils. L’utilisation de plateformes d’impression 3D à l’instar de 3DP ou Roboze est aussi prévue pour ces professionnels.

Recherche et développement

L’évolution des systèmes robotiques n’est possible que si les chercheurs les repensent. Précurseurs de la recherche et du développement, les ingénieurs en robotique leur apportent souvent des modifications. En tant que chercheurs, certains experts en robotique travaillent en milieu universitaire pour enseigner la discipline aux autres. Cette mission demande des compétences en pédagogie, en analyse et en communication, mais demande aussi une pensée critique.

De manière générale, peu importe le domaine d’activité des ingénieurs en robotique, ils endossent le même rôle : développer des robots et faire en sorte qu’ils gagnent progressivement en efficacité dans leurs fonctions. L’intérêt de l’automatisation est d’ être plus rentable, plus rapide ou plus sûre que ce que l’homme. Des concepts plus avancés comme l’intelligence artificielle et l’apprentissage machine sont utilisés dans l’optimisation des performances des systèmes robotisés.

Les métiers de la robotique demandent une grande polyvalence

Un roboticien se doit d’être multicompétent. Cela veut dire avoir de solides connaissances informatiques (logiciels de conception et fabrication assistée par ordinateur) et aussi en mathématiques, hydraulique, pneumatique, mécanique, électronique, électrotechnique…

Il lui incombe aussi d’actualiser ses connaissances sur les tendances émergentes en robotique et les nouvelles inventions en plus de se montrer créatif.

À chaque stade de son travail correspondent des compétences spécifiques en réalisation de schéma électronique, codage et débogage de l’algorithme, en soudure, en programmation, etc.

Comment appliquer les compétences en robotique ?

L’apprentissage des compétences en robotique pourrait largement contribuer à faire progresser le développement personnel et professionnel. En effet, l’apprentissage par les essais et les erreurs favoriser l’autonomie et le développement des soft skills. L’apprenant trouve un plaisir à concevoir, construire, programmer et tester ses inventions tout en s’appropriant une capacité à la résolution des problèmes spécifiques.

Il a toute la latitude de modifier ses robots, les mettre à niveau et les personnaliser. Quand il aura toutes les compétences nécessaires en robotique, il sera en mesure d’en augmenter la puissance, d’en optimiser les fonctionnalités et l’apparence…L’apprentissage de la robotique sera aussi l’occasion d’apprendre à communiquer et à interagir avec des robots dans divers paramètres et scénarios.

Mais rien n’est probablement plus gratifiant que de pouvoir contribuer à la modernisation de la société en suivant les directives éthiques et légales dans une démarche de robotique responsable. Vous pouvez aussi mettre à profit vos compétences pour intégrer la robotique dans le développement durable. Concourir à des compétitions et participer à des expositions sont autant de façons d’appliquer ses compétences en robotique.

Comment se former pour apprendre la robotique ?

Les études supérieures sont considérées comme la solution ultime et meilleure pour se former à la robotique. Toutefois, il y a plusieurs possibilités de formation après le baccalauréat. Le BTS reste une voie de formation courte, mais professionnalisante. Le BTS CRSA (conception et réalisation de systèmes automatiques), le BTS CPI (conception de produits industriels) ou le BTS IRIS (informatique et réseaux pour l’industrie et les services techniques) sont quelques exemples de brevet de technicien supérieur menant à une carrière de roboticien.

Souvent insuffisants cependant, ces diplômes se complètent idéalement avec une licence professionnelle métiers de l’industrie. Sinon, l’alternative sera un bachelor dans le secteur de la programmation, la robotique, l’informatique ou la mécanique.

Le meilleur choix sera de faire un master, un Msc ou mastères auprès des universités et écoles. Effectivement, la possibilité de prétendre à des postes hautement qualifiés exige d’être titulaire d’un bac+5. Étant très technique, la robotique exige une grande expertise et les diplômes de MS seront probablement incontournables à l’avenir.

Une possibilité de formation à distance

formation robotique compétences, robotique et tendances émergentes, urgence de la formation en robotique en France

Certes, il est préconisé de suivre des études supérieures pour se former en robotique. Cependant, les aspirants roboticiens peuvent avoir recours à des formations en robotique à distance qui peuvent cependant comporter quelques défis, ou à des MOOCs. Ces derniers sont excellents pour apprendre les mathématiques, les algèbres et la physique. Proposés gratuitement la plupart du temps, ces MOOCs sont accessibles directement sur internet.

Il faut savoir que les postes d’ingénieur en robotique exigent au moins une licence et les postes à plus hautes responsabilités pour lesquelles les rémunérations sont les plus compétitives demandent une plus haute qualification. Les écoles privées et les universités accréditées proposent une gamme de programmes de formation et de diplômes pour ceux qui choisissent de se préparer à une carrière de techniciens robotique.

Conclusion

Outre les qualités citées dans cet article, un grand sens de la responsabilité et une grande autonomie sont aussi des compétences clés en robotique, car vous serez amené à manipuler des éléments électriques dangereux. En tous les cas, indépendamment de l’âge et des compétences informatiques, mécaniques ou électroniques détenus, mais à condition d’avoir les qualités indispensables à l’apprentissage de la robotique, ce domaine s’ouvre à tout le monde.

Avec les compétences mentionnées dans ce dossier et des expériences probantes dans un portefeuille bien construit, il vous sera plus facile de vous démarquer au recrutement. Alors, qu’attendez pour vous lancer dans l’aventure passionnante de la robotique ?

Vous aimerez aussi

Découvrez dans cet article la formation officielle en médiation animale reconnue par l’État. Une opportunité

Découvrez tout ce que vous devez savoir sur la formation professionnelle en un clin d’œil

Découvrez comment il est possible de se former en informatique sans avoir le bac !