Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

Accueil

/

Les femmes en robotique : pourquoi et comment encourager la diversité ?

Les femmes en robotique : pourquoi et comment encourager la diversité ?

femmes dans la filière robotique,

Les femmes sont moins présentes que les hommes dans la robotique, c’est un fait, mais le moment est venu d’encourager la diversité afin de briser les barrières et remodeler le secteur.

Traditionnellement, la tendance populaire est de penser que les cerveaux derrière l’évolution de la machine sont les hommes. Cependant, le genre ne détermine pas l’aptitude d’une personne à briller dans les secteurs axés technologie. S’il n’est pas faux que la gent féminine a contribué derrière quelques avancées technologiques, le manque criant de présence féminine ayant ces domaines. Dans cet article, voyons comment les femmes pourraient impacter positivement la société en mettant en valeur le potentiel de la robotisation et en prenant leur place dans ce secteur à prédominance masculine.

Pourquoi encourager la participation des femmes dans la robotique ?

La mise en œuvre d’une politique inclusive à l’égard des femmes dans l’industrie de la robotique représente un enjeu de fond pour cette discipline. Il s’agit de viser plusieurs objectifs.

Diversifier les talents

femmes dans la filière robotique,

En premier, mettre au premier plan la diversification des talents dans les métiers de la technologie qui sera source d’innovation et de créativité. Pourquoi ? Parce que les profils en présence dans leur diversité abordent les problèmes sous des angles différents. Ce qui permet de résoudre les défis avec plus de célérité et d’inventivité.

Renforcer l’engagement collectif

Ensuite, inclure les femmes dans le secteur robotique est un moyen d’amplifier l’engagement collectif. En rebond, l’attractivité de l’entreprise et ses performances seront positivement impactées. Raisons pour lesquelles il ne faut pas hésiter à conjuguer au féminin des postes de responsable gestion de production, Chargé de projet, Chef de projet en conception de systèmes, Chef de projet en automatisation, d’Ingénieur robotique et d’enseignant-chercheur en robotique ou automatique.

De même pour les professions d’ingénieur en automatisme, d’ingénieur roboticien automaticien, d’ingénieur méthode et industrialisation, de Responsable de lignes de production automatisées, d’Intégrateur en robotique ou de Responsable maintenance industrielle…

Des femmes dans la robotique pour des idées et des approches uniques

La présence des femmes dans le secteur de la robotique induit la prise en compte des besoins d’une base variée d’utilisateurs. Ce qui pourrait avoir pour effet de construire des robots plus bénéfiques pour avec des fonctionnalités plus sociales et bienveillantes, destinés à un large éventail d’individus. Cela limiterait la conception de robots dotés de masculinité agressive dont les conséquences futures pourraient être graves.

Avec des idées et des approches uniques, les femmes dans la robotique apportent des contributions significatives, utiles pour créer des produits de meilleure qualité et plus sûrs. Concrètement, les perspectives féminines dans ce domaine technique seront un tremplin pour faire comprendre au secteur que l’innovation ne se réfère pas seulement à l’aspect purement technique.

Quelles initiatives pour encourager les femmes à entrer dans la robotique ?

femmes dans la filière robotique,

Il est plus que jamais temps de reconsidérer les stéréotypes de longue date et les attentes de la société qui ont tendance à dissuader les filles et les femmes de choisir une orientation professionnelle dans la robotique. Au même titre que les hommes, les femmes peuvent faire évoluer les technologies.

Les programmes de mentorat ont vu naître de nombreuses startups de robotique dirigées par des femmes. Ce sont des programmes de mise en relation entre femmes expérimentées dans le domaine et qui ont déjà surmonté les défis et des aspirantes roboticiennes qui veulent faire carrière dans la robotique.

Robolink propose aussi des kits et des ressources pédagogiques inspirantes à l’intention des futures générations d’ingénieur(es). 

Grâce aux conférences de réseautage, les femmes qui se professionnalisent dans le domaine de la robotique peuvent établir des connexions avec d’autres professionnelles pour un partage d’expériences. Ce qui crée une occasion de mettre en place de précieuses relations professionnelles.

Différentes organisations s’emploient aujourd’hui à combler cet écart, offrant des programmes de mentorat, des réseaux de soutien, et diverses opportunités de collaboration. C’est le cas par exemple de Women in Robotics qui offre aux femmes la chance de s’épanouir dans ce domaine.

Des événements comme le sommet annuel Women in Robotics rassemblent des roboticiennes issues de tous les horizons pour collaborer sur des projets ou un partage d’expertise. Sous l’égide d’un collectif de collaborateurs d’IT Group en France, des événements sont aussi mis en place par #WoGiTech tout au long de l’année. L’objectif est de faire se rencontrer des jeunes en études et des femmes roboticiennes en poste pour inciter les jeunes filles à suivre la voie de la Tech.

Comment placer les femmes et les filles au centre de la technologie ?

femmes dans la filière robotique, formation robotique de la prochaine génération

L’absence de garde-fous et d’exigence de responsabilité oblige à mettre en place des actions collectives si nous voulons nous attaquer aux inégalités dans les rapports de force opposant les utilisateurs des services numériques et ceux qui les fournissent. Plusieurs stratégies peuvent fonctionner comme la féminisation de l’IT qui devrait se traduire par un programme dédié.

À ce titre, Women in IA a été par exemple lancé en 2020 par IT Group afin de drainer un public féminin dans la filière. Le programme engage des équipes variées (formation, recrutement, développement de carrière…), ainsi que différents métiers. Celui-ci mobilise autour de la sensibilisation des jeunes filles et des étudiantes pour exercer des professions liées à l’IT. Il s’agit aussi d’identifier les talents féminins susceptibles d’être recrutés et de les attirer dans le domaine, leur prodiguer une formation et retenir les professionnelles en poste.

En vue d’une répartition équitable des avantages des compétences en technologie, il est également indispensable d’encourager la collaboration entre le gouvernement et le secteur privé, mais aussi la société civile et l’ensemble de la communauté technique. Du côté des employeurs, il est primordial de limiter les biais dans les pratiques de recrutement et de créer un environnement de travail plus inclusif.

Pour éradiquer les préjugés basés sur le sexe ou l’origine ethnique, les entreprises devraient penser à pratiquer un recrutement à l’aveugle. Enfin, les défis auxquels se confrontent les femmes dans la robotique pourraient être surmontés en offrant des modalités de travail flexibles dans l’optique de favoriser l’équilibre responsabilités professionnelles et familiales des femmes.

Offrir aux filles des opportunités dans l’éducation STEM 

On commence à reconnaître la nécessité d’inciter les filles à intégrer les domaines STEM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques). À l’échelle mondiale, des initiatives ont été activement déployées afin d’abolir les obstacles les décourageant à poursuivre un parcours dans cette voie. Ainsi, nous voyons plusieurs organismes offrir des bourses d’études à destination des jeunes filles pour les préparer à devenir des futures femmes expertes en IA, en robotique ou en cybersécurité.

L’idée en couvrant les frais de scolarité est de rendre plus facile leur éducation technologique tout en leur permettant une poursuite d’étude. Évoluant à un rythme effréné, la robotique est un monde passionnant offrant d’innombrables opportunités de carrières. S’il est crucial d’encourager les filles à l’explorer à leur jeune âge, c’est aussi important de les exposer à des matières technologiques et informatiques avant qu’elles n’entament leurs études postsecondaires pour se sentir en sécurité.

En outre, les compétitions spéciales « filles » et les clubs de robotique s’avèrent efficaces pour susciter la passion en robotique. Se tenant dans un environnement inclusif, les programmes comme Girls Who Code sont intéressants pour accéder à des compétences en codage informatique.

Les femmes leaders dans la robotique : des inspirations pour les jeunes filles dans les STEM

La réussite et les réalisations de ces talents féminins qui se sont frayé un chemin dans la robotique malgré les difficultés sont la preuve que les femmes ont un potentiel illimité à force de détermination et de persévérance. L’inclusion a par exemple permis à Helen Greiner, cofondatrice d’iRobot de montrer un exemple d’esprit d’innovation à travers sa participation dans le développement de Roomba, un nom qui ne nous est pas inconnu dans le domaine des robots domestiques.

Un autre modèle d’inspiration pourrait être Cynthia Breazeal, fondatrice de Jibo à qui on a décerné de nombreuses distinctions. Elle a notamment été à l’origine de la conception d’un robot assistant d’aide à la personne capable de répondre à des questions, reconnaitre des visages et qui fait des blagues. Ces femmes pionnières dans la robotique ont ouvert la voie aux futures générations désireuses, mais hésitant à entrer dans le domaine de la robotique pour y exceller.

Les femmes et la robotique : quelle conclusion ?

Conventionnellement, la robotique est une industrie où dominent les hommes. Cependant, cette prise de conscience globale qui s’est enclenchée peut influencer positivement les perspectives d’avenir qui promettent d’offrir plus d’opportunités aux femmes. D’un autre côté, la reconnaissance d’un besoin de diversifier les apports qui accompagne la croissance et l’évolution du domaine de la robotique se fait aussi constater.

Ce qui a pour effet de promouvoir une main d’œuvre plus équilibrée. Comme le montrent les exemples cités dans ce dossier, les femmes peuvent tout à fait devenir des figures notables et notoires dans le secteur de la robotique. Fait qui pourrait encourager les techniciennes de la robotisation du futur.

Comme elles, prenez sur vous et refusez de vous laisser dominer par les différents clichés pour saisir l’occasion de prouver à travers une formation en robotique industrielle par exemple, que vous pouvez réussir une carrière parmi toutes les opportunités de carrière dans ce secteur. Faites de chaque opportunité une occasion de prouver votre valeur et pour cela, n’ayez pas peur d’entreprendre des projets, même complexes. C’est ainsi que vous obtiendrez des résultats d’exception. Enfin, en cas d’obstacles, faites toujours preuve de résilience et allez jusqu’au bout de vos envies.

Vous aimerez aussi

Le monde du travail est en constante évolution. Se tenir informé des métiers d’avenir pour préparer au

Le Certificat d’aptitude professionnelle (CAP) est un diplôme national français qui permet de valider une qualification dans

Le métier d’assistante sociale est une profession axée sur l’aide et l’accompagnement des personnes en situation