Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

Accueil

/

Formation et carrière dans la cybersécurité : quels soft skills et qualités avoir ?

Formation et carrière dans la cybersécurité : quels soft skills et qualités avoir ?

cybersécurité soft skills, études de cas sur la formation en cybersécurité

En même temps que les compétences techniques, il y a des soft skills indispensables à la formation en cybersécurité, auxquel il faudrait réfléchir avant d’intégrer un apprentissage à l’université ou dans les grandes écoles. Par exemple, on ne peut sous-estimer le côté communicationnel. Mais il n’y a pas que cela. Alors, quelles compétences douces avoir pour intégrer le domaine de la sécurité informatique ? On vous apporte la réponse à cette question dans cet article.

Les soft skills sont cruciaux en vue d’une carrière en cybersécurité : pourquoi ?

Ces compétences comportementales représentent la partie visible de la personnalité d’un responsable de sécurité informatique par exemple. Chaque individu les mobilise de manière différente en fonction de son environnement de travail et des circonstances. Alors, il est vrai que la base essentielle d’un travail bien accompli est de maîtriser son métier du bout des doigts à l’aide des compétences dures (les hard skills).

Mais dans le domaine de la cybersécurité, un dirigeant ou un responsable pourra difficilement imposer la meilleure stratégie de sécurité sans détenir des soft skills. Ces dernières sont incontournables dès lors que vous occupez un poste de directeur d’équipe. C’est aussi le cas si vous devez élaborer un ISMS ou un système de management de la sécurité de l’information. Les soft skills vous aideront à gérer des incidents de sécurité. 

Bref, des soft skills précis sont incontournables si vous assumez un rôle dans la sécurité informatique d’une entreprise. Une capacité à défendre son point de vue et son sujet repose sur une capacité de s’affirmer, mais aussi sur un grand sens de la communication et de la responsabilité.

Pour une carrière réussie dans la cybersécurité : misez sur vos soft skills !

cybersécurité soft skills, certifications cybersécurité formation formelle, formation cybersécurité en ligne ou en présentiel, choisir son programme de formation en cybersécurité, cybersécurité débuter une formation,

Certaines qualités personnelles que sont les soft skills peuvent être déterminantes et faire toute la différence sur votre CV. En effet, pour sélectionner les candidats, les recruteurs recherchent des profils dotés d’un certain savoir-être et ne se limitent plus aux seules compétences techniques.

La créativité, un état d’esprit motivé par l’envie de réussir peuvent être un bon point de départ. Encore faut-il connaître les soft skills à mettre en avant si on veut par exemple intégrer une formation en cybersécurité à l’université ou prétendre à un poste de dirigeant ou de cadre de gestion de la sécurité…

Formation pour faire carrière dans la cybersécurité : quels sont les soft skills essentiels ?

Il existe différentes voies permettant d’assurer le rôle d’un Chief Information Security Officer –  CISO –  ou d’un responsable de la sécurité des systèmes d’information – RSSI – . En dépit des parcours de formation établis, des certifications de compétence en cybersécurité viennent compléter le tableau. C’est le cas par exemple du CISSP ou du CISM… Avec les autres certifications en sécurité informatique reconnues, elles ont un point commun. 

Reconnaître, bien qu’à des niveaux différents et parallèlement aux connaissances techniques acquises, des compétences en management. Pour intégrer une formation en cybersécurité, on souligne l’importance de certains soft skills (curiosité, organisation, discrétion, rigueur et méthodologie…) Si une bonne communication et la capacité à travailler en équipe sont parmi les plus indispensables, d’autres soft skills sont exigés par la sécurité de l’information.

La capacité de jugement

Ce soft skill essentielle à la formation en cybersécurité se réfère à votre esprit critique professionnel. À partir d’une base d’informations comme des estimations ou des faits, on vous demandera une compétence d’évaluation objective. Cette qualité vous aide à relever des défis typiques en sécurité dans l’analyse des risques ou d’une situation, ainsi que dans l’élaboration des mesures appropriées ou dans l’établissement des menaces potentielles pouvant peser sur l’entreprise…

Une capacité à s’imposer

Face à la direction, considérez-vous être quelqu’un d’affirmé et qui soit capable de défendre votre cause ? Ce soft skill peut par exemple vous être utile pour mettre au fait les parties prenantes ainsi que les responsables des processus opérationnels sur des contraintes dans le processus commercial.

Une capacité à innover

Il n’y a pas de mal à utiliser les vieilles méthodes. Toutefois, dans le cadre d’une formation en cybersécurité, avez-vous ce soft skill qui vous appelle à introduire de la nouveauté en termes de technologie, de stratégie, de techniques pour faire avancer les choses ? 

Elle est également utile pour vous inciter à vous tenir informé en continu à propos des sujets liés à la sécurité des données (nouveaux scénarios d’attaque, nouvelles connaissances, nouvelles règles sur la gestion des cyberrisques…)

Une réflexion tournée vers l’avenir

cybersécurité soft skills,

Les événements passés et les actions ont leur importance. Mais avec ce soft skill, vous penserez plus à l’avenir, et c’est préférable si vous suivez une formation en cybersécurité car cette qualité permet de se focaliser sur les nouvelles formes d’attaques et les nouvelles manières de les prévenir ou d’y faire face.

En tant que responsable de la sécurité informatique, vous aurez à vous en servir pour imposer une méthode de cryptage et ses cas d’applications ou encore pour esquisser les exigences d’un modèle technique théorique pour des environnements d’applications et systèmes informatiques…

Une grande autonomie

Lorqu’ils interviennent au sein des entreprises, les experts en cybersécurité travaillent en équipe. Sans nécessairement être responsables des aspects techniques d’une cyberopération, ils doivent avoir une capacité à déterminer de leur propre chef les actions et les stratégies à exécuter. Alors, en plus de vos connaissances sur les réseaux informatiques et des vulnérabilités d’un SI, pensez-vous avoir ce soft skill pour accomplir vos missions de manière autonome avant d’intégrer une formation en cybersécurité ? Selon le poste, vous aurez à créer de bout en bout un ISMS, à documenter un audit de conformité, concevoir une solution de sécurité…

Une grande polyvalence : l’un des softs skills les plus cruciaux en cybersécurité

Considérée comme un atout majeur pour travailler ou pour apprendre la cybersécurité, la polyvalence est particulièrement importante pour relever les défis présentés par les situations nouvelles qui se présentent. Effectivement, la cybersécurité implique de travailler avec les réseaux, d’utiliser différents langages de programmation, de concevoir des setups… Un pari qui est loin d’être gagné sans une forte culture générale en informatique.

Une bonne capacité d’apprentissage

Particulièrement utile dans une formation en cybersécurité, ce soft skill permet de créer des solutions innovantes, de gérer des situations inconnues et aide à la prise de décisions. Si vous ne trouvez aucun inconvénient à suivre des formations continues, à reconnaitre vos erreurs et à accepter la critique pour changer de cap en cas de besoin, vous êtes sur la bonne voie.

Une curiosité débordante

cybersécurité soft skills,

Très utile dans le domaine de la cybersécurité, ce soft skill peut se traduire par l’envie d’apprendre. Ceux qui réussissent dans ce domaine sont ceux qui se montrent curieux vis-à-vis de tout ce qui est relatif au fonctionnement d’une application ou d’un système… C’est d’autant plus nécessaire que la détection des vulnérabilités se fait aussi à travers des tests de cas d’usages ou de fonctionnalités peu communes.

Une intégrité à toute épreuve : un soft skill de base en cybersécurité

Ce soft skill est utile en ce sens où votre métier d’expert de la sécurité vous exposera à des données sensibles et des informations confidentielles. Vous aurez connaissance en permanence des brèches pouvant être exploitées en vérifiant les aspects sécuritaires des technologies d’archivage par exemple, ou encore en créant des systèmes de classification.

Toutefois, vous êtes tenu de faire preuve d’intégrité afin de préserver cette confidentialité. Pour être conforme à ce standard éthique, la question qui se pose est alors : saurez-vous être fidèle à vos valeurs en toutes circonstances ?

Une capacité à gérer les risques

La prévision des attaques passe par une capacité d’analyse, une compétence à en déterminer les facteurs et une aptitude à évaluer les dommages quand une crise se produit. La gestion du risque s’ensuit. En somme, ce soft skill est nécessaire en cybersécurité pour anticiper les menaces, les éviter et pour s’y confronter si l’attaque est avérée.

Une capacité à gérer le stress

Une bonne gestion du stress rejoint le point précédent. Les nerfs solides sont de rigueur en cyber. Sans ce soft skill, il vous sera difficile de garder votre calme en cas de crise de cyberattaque. Savoir gérer son stress est indispensable pour réfléchir calmement aux solutions.

En somme, un cybersécurité n’a pas seulement à mobiliser des compétences technologiques, mais surtout ses softs skills pour assurer la protection des données sensibles. Dans certaines écoles, les candidats doivent déjà faire montre de ces qualités lors des simulations.

Les softs skills exigés pour étudier la cybersécurité : que faut-il retenir ?

cybersécurité soft skills,, compétences essentielles Big data, formation Big data machine learning

Les métiers de la cybersécurité exigent certainement des compétences techniques solides. Cependant, ne négligez pas les soft skills si vous voulez travailler dans la sécurité des données. Sachez également qu’une carrière en cybersécurité ne demande pas forcément un grade d’ingénieur.

Avec l’offre qui surpasse la demande des entreprises à l’échelle mondiale, cette pénurie de talents constitue une aubaine pour ceux qui sauront composer avec leur expertise technique et leurs compétences personnelles. En passant par nos formations, vous aurez toutes les clés en main pour embrasser les perspectives des white hat hackers pour être en mesure de défendre les données sensibles des entreprises.

Vous aimerez aussi

Le métier d’attaché de recherche clinique (ARC) a su s’imposer comme un élément clé dans le

À la recherche de la formation idéale à Toulouse ? Découvrez des conseils pratiques pour

Le monde du travail est en constante évolution. Se tenir informé des métiers d’avenir pour préparer au