Formation.net

Passez à l'action! Commencez votre parcours de formation dès maintenant.

Accueil

/

Devenir animateur en maison de retraite : les clés pour réussir

Devenir animateur en maison de retraite : les clés pour réussir

Le métier d’animateur en maison de retraite est une profession passionnante qui consiste à accompagner et à divertir les personnes âgées résidant dans ce type d’établissement. Face au vieillissement de la population et au besoin croissant d’animations adaptées aux seniors, la demande pour des professionnels qualifiés n’a jamais été aussi forte. Si cet univers vous intéresse, nous vous présentons les étapes pour suivre une formation animateur en maison de retraite et accéder à une profession enrichissante.

L’importance de l’animation en maison de retraite

En maison de retraite ou en EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), l’animation occupe une place essentielle dans le quotidien des résidents. Les animations ont pour objectif de maintenir et développer leur autonomie, leur bien-être et leur santé physique et mentale. Elles favorisent également la convivialité et le lien social entre eux et avec leur environnement extérieur.

Les activités proposées sont variées : ateliers créatifs, sorties culturelles, jeux, gymnastique douce, relaxation, etc. L’animateur en maison de retraite doit donc savoir s’adapter aux besoins et aux attentes des résidents tout en tenant compte de leurs capacités et de leurs goûts.

Lisez aussi notre article sur la formation d’aide-soignante.

Les compétences requises pour devenir animateur en maison de retraite

Pour exercer ce métier, il est nécessaire de posséder certaines qualités et compétences indispensables. Tout d’abord, l’animateur doit être doté d’un excellent relationnel et savoir communiquer avec les personnes âgées, leur famille et l’équipe médicale. Il doit aussi faire preuve de patience, d’empathie et de bienveillance.

L’animateur en maison de retraite doit également être créatif et savoir proposer des activités variées et adaptées aux personnes âgées. Une bonne condition physique est d’ailleurs importante pour pouvoir encadrer les sorties et les ateliers sportifs.

Enfin, ce professionnel doit être organisé et rigoureux dans la préparation et le suivi des animations, et savoir travailler en équipe avec les autres professionnels de l’établissement.

Les formations pour devenir animateur en maison de retraite

Plusieurs parcours sont possibles pour accéder au métier d’animateur en maison de retraite. Certains diplômes sont spécifiquement dédiés à cette profession :

Le BPJEPS spécialité « Animation sociale »

Le Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (BPJEPS) est un diplôme de niveau 4 (équivalent au baccalauréat). La spécialité « Animation sociale » permet d’acquérir les compétences nécessaires pour exercer en tant qu’animateur auprès de différents publics, dont les personnes âgées. Cette formation se réalise en alternance entre un centre de formation et une structure d’accueil, comme une maison de retraite ou un EHPAD.

Le DEAES option « Accompagnement à la vie en structure collective »

Le Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social (DEAES) est un diplôme de niveau 5 (équivalent au CAP). L’option « Accompagnement à la vie en structure collective » permet de se spécialiser dans l’animation auprès des personnes âgées en établissement. La formation inclut également un stage pratique en structure.

Les formations complémentaires pour enrichir ses compétences

Vous pouvez suivre des formations complémentaires afin de vous spécialiser dans certaines activités spécifiques aux personnes âgées. Il y a, par exemple :

La formation aux techniques de relaxation

Cette formation permet d’apprendre les différentes techniques de relaxation adaptées aux seniors, telles que la sophrologie, le yoga ou la méditation. Elle offre ainsi la possibilité de diversifier et enrichir son panel d’animations en maison de retraite.

La formation en art-thérapie

L’art-thérapie est une approche thérapeutique qui utilise les arts plastiques, la danse, la musique ou encore le théâtre comme moyen d’expression et de communication. En suivant une formation en art-thérapie, l’animateur peut proposer des ateliers créatifs adaptés aux besoins et aux capacités des résidents d’une maison de retraite.

Les opportunités professionnelles après une formation animateur en maison de retraite

Une fois diplômé, l’animateur en maison de retraite peut donc exercer dans différents types d’établissements accueillant des personnes âgées : maisons de retraite, EHPAD, résidences services seniors, foyers-logements, etc. Il peut également travailler au sein d’associations ou de collectivités territoriales.

En fonction de son expérience et de ses compétences, l’animateur peut évoluer vers des postes à responsabilité, comme responsable animation ou coordinateur de projet. Il peut aussi se spécialiser davantage en suivant des formations complémentaires, ou s’orienter vers d’autres métiers du secteur médico-social.

Le quotidien et les missions d’un animateur en maison de retraite

Le quotidien d’un animateur en maison de retraite est riche et varié. Ses missions sont multiples et évoluent au fil de la journée.

L’animateur débute généralement sa journée par la préparation et l’organisation des activités de la journée. Il vérifie que le matériel et les locaux sont prêts pour accueillir les résidents dans de bonnes conditions. Il accueille ensuite les seniors au fur et à mesure et note leur humeur, leurs envies, leurs capacités du jour.

Vient ensuite le temps des animations collectives. L’animateur met en place et encadre divers ateliers selon le programme prévu : gymnastique douce, travaux manuels, sorties culturelles, jeux de société, etc. Il adapte les activités en fonction des personnes présentes pour que chacun puisse participer à son rythme. L’animation favorise les échanges et la convivialité entre les résidents.

Après le déjeuner, l’animateur propose généralement des activités plus calmes : écoute musicale, lecture, promenade dans le parc, etc. Il veille au bien-être de chacun. L’après-midi est aussi dédié aux animations individuelles auprès des résidents qui ne peuvent se déplacer.

En fin de journée, l’animateur aide les seniors à ranger le matériel utilisé pendant les ateliers. Il discute avec eux pour faire un bilan de la journée et recueillir leurs impressions. Il note ensuite ses observations dans le dossier de chaque résident pour assurer un suivi personnalisé.

L’animateur travaille en collaboration avec l’équipe soignante et participe aux réunions concernant la vie de l’établissement. Son rôle est essentiel pour maintenir un lien social entre les résidents et l’extérieur.

Vous aimerez aussi

Le métier d’attaché de recherche clinique (ARC) a su s’imposer comme un élément clé dans le

À la recherche de la formation idéale à Toulouse ? Découvrez des conseils pratiques pour

Le monde du travail est en constante évolution. Se tenir informé des métiers d’avenir pour préparer au